Jean-Jacques Didier

 
 
cadre
fond


n°   rue d'Odenge, 3 maison 4
 
J’interroge ma vie, nos vies, en provoquant des rencontres tragiques ou spirituelles entre fragments de peintures anciennes et photos modernes, entre le noir et blanc et la couleur, entre le papier et la radio médicale.
Figuratifs, les collages exposés explorent le rapport amoureux : désir, tendresse, regard, souffrance. D’autres œuvres sourient ou dénoncent, d'autres encore offrent des scènes abstraites ou surréalisantes.
C’est à la peinture et à la photographie que j’emprunte mes éléments. Je privilégie les originaux de qualité pour rendre le collage à la fois plus net et plus aventureux, comme le serait un poème. Récemment, j'ai commencé à exploiter les qualités translucides des radios médicales.
 

image

image

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

logo